You are here

Evaluation finale externe : Programme DGD- 2017-2021 - Dynamo International

  1. Créé par Mathilde DUFRANC
  2. Le 31/05/2021
  3. 18192021Dans Services Évaluation Via email Congo, République Démocratique du

Détails de l'annonce

Montant estimé du marché : 9700 euros
Date de publication : 31/05/2021
Date limite de soumission : 02/07/2021
Personne de contact :

Résumé du marché

Objectif de l’évaluation finale externe

L’évaluation finale externe analysera l’ensemble du programme : appréciation systématique et objective du programme achevé, des mécanismes utilisés pour la mise en œuvre du programme et des résultats atteints. Elle devra également livrer des conclusions et recommandations réalisables pour les parties prenantes, dans l’intérêt des bénéficiaires.

L’évaluation finale externe sert principalement un objectif de redevabilité pour les bailleurs de fonds, mais également un objectif d’apprentissage.

Les grands axes d’apprentissage pourront être articulé autour des points suivants : gouvernance, exécution et stratégie du programme, ainsi que des recommandations spécifiques par partenaire.

Toutes les informations sont disponibles sur les TdR en annexe de cette offre. Deadline pour envoie des candidatures 11/06/2021

Résumé des attentes des prestataires

Profil de l’évaluateur

Pour choisir un évaluateur (ou des évaluateurs) afin d’effectuer l’évaluation finale externe, Dynamo International se référera au cadre légal issu de la réglementation belge en matière d’évaluation des programmes et les procédures relatives à la passation, l’attribution et la contractualisation des marchés.

L’évaluateur retenu devra avoir un profile bien spécifique. Il devra posséder des caractéristiques suivantes :

  • Une bonne connaissance du milieu belge de la Coopération au développement ;
  • Une bonne maitrise des critères d’évaluation du CAD ;
  • Une expérience de travail en Afrique subsaharienne (de préférence en RDC) est nécessaire ;
  • Une expérience en évaluation de projets/programmes dans le domaine de l’action sociale en faveur de populations vulnérables ;
  • De fortes compétences d’analyse, de synthèse, de présentation et d’écriture ;
  • Une expérience démontrée dans le secteur de la protection de l’enfance serait un atout non négligeable, la connaissance de la problématique des enfants en situations de rue et/ou du métier de travail social de rue serait appréciée ;
  • Profil en développement international et/ou en sciences sociales ou équivalent (pratiques de l’intervention et/ou politiques publiques dans le domaine de l’action sociale est un plus).

Nous favoriserons les équipes mixtes belgo-congolaises.

Période et agenda

La période pour procéder à l’évaluation finale externe se fera de début juin à fin aout 2021.

Ce calendrier pourrait être modifié selon les impératifs du projet et/ou du contexte politique du pays concerné en accord avec DI et l'évaluateur.

En concertation avec le CP, l’évaluateur préparera sa mission et le calendrier de ses activités.

Pendant la mission de l’évaluation finale externe, l’évaluateur procèdera à la réalisation des tâches suivantes :

  • Réunion de cadrage entre le CP et l’évaluateur. L’évaluateur procédera au PV de cette réunion qui fera office de note de cadrage et reprendra notamment les éléments suivants : la méthodologie, les documents nécessaires ; les questions évaluatives ; le calendrier et la logistique, le budget, les responsabilités de chaque partie, les modalités de communication. Le contenu de cette réunion sera annexé aux TdR et pourra réorienter certains points de l’évaluation. Cette réunion aura lieu à Bruxelles, avec la participation en visioconférence des membres ne pouvant se déplacer ;
  • Préparation de la consultance par l’évaluateur (lecture des documents, préparation de questionnaires d’entretien, etc…) ;
  • Échanges par mail entre le CP et l’évaluateur pour valider les différents outils produits ;
  • Analyse des documents : certaines questions évaluatives portant sur certains critères pourront faire l’objet d’analyse documentaires ;
  • Mission terrain : rencontre avec les partenaires, groupes cibles, bénéficiaires à Kinshasa et en Province ;
  • Une réunion d’étape (CP et évaluateur) pourrait se tenir par visio-conférence, après la mission et la phase d’analyse et avant la rédaction du rapport provisoire, pour préciser / recadrer certains points si nécessaires ;
  • Rédaction des rapports (provisoire puis final) ;
  • Organisation d’une restitution après le rapport provisoire, de préférence sur le terrain (à Kinshasa et par visioconférence).

Dans les deux (2) semaines après son retour de mission, l’évaluateur soumettra un premier draft du rapport provisoire d’évaluation finale externe au comité de pilotage en vue d’un échange approfondi. Une restitution pourra être organisée suite aux commentaires du CP sur ce rapport provisoire. L’évaluateur aura deux (2) semaines pour rendre son rapport final à Dynamo International (DI) qui se chargera de le diffuser auprès des bailleurs de fonds et des partenaires tant belges que congolais.

Le rapport final de l’évaluation finale externe sera remis au commanditaire de préférence fin aout.

Délivrables

Le rapport provisoire sera une version presque définitive, basée sur le rapport final. Il ne contiendra pas de résumé exécutif.

Le rapport final devra être délivré dans un excellent français et ne peut excéder 25 pages (annexes comprises).

Ce rapport final devra :

  • Inclure un résumé reprenant les grands axes d’apprentissage (3 pages max) ;
  • Expliquer la méthodologie suivie ;
  • Exposer l’analyse qualitative des données récoltées ;
  • Être structuré autour des objectifs et des questions évaluatives ;
  • Inclure des observations, conclusions et recommandations réalistes et les distinguer clairement (3 pages max)
  • Éventuellement inclure des témoignages qui devront apparaitre différemment dans le texte (exemple : vignette/encadré) ;
  • Contenir les annexes (soit les outils utilisés pendant l’évaluation et les PV pertinents).

Une attention particulière sera accordée aux sources d’information et de vérification : elles devront être systématiquement citées dans le rapport (note de bas de page), et la liste des personnes interrogées devra être annexée. En cas d’anonymat, les raisons devront être explicitées. 

La GAR de DI contient une grille d’évaluation de la qualité du rapport (disponible sur demande).

Budget

Le budget maximal disponible pour cette évaluation intermédiaire externe est de 9. 700 euros. L’offre budgétaire proposée par l’évaluateur devra inclure le nombre de personnes affectées à l’élaboration de l’évaluation finale externe, les honoraires, le temps de travail, les frais de déplacement, le matériel nécessaire à la prise de note et à l’élaboration des rapports et tous frais inhérents à la conduite de la mission .

Contenu de l'offre

Les candidats devront soumettre une offre qui contient les éléments suivants :

  • une proposition technique contenant notamment, une analyse des questions évaluatives, une approche méthodologique et un calendrier détaillé ;
  • une proposition financière détaillée (tenant compte des éléments de calendrier, du budget disponible et précisant le nombre de jours travaillés aux différentes étapes de l’évaluation finale externe);
  • des références en matière d’évaluation de programmes de coopération au développement ;
  • un CV détaillé du ou des évaluateurs.

La date limite de la réception des offres techniques et financières est le 11/06 , 22h00 heure de Bruxelles.

Merci de les adresser par courrier électronique, avec mention « Evaluation finale externe» à :

m.dufranc@dynamointernational.org